Origine des plats

LA BOUILLABAISSE

La bouillabaisse ( de l'occitan provençal bolhabaissa, de bolh <ébullition> et abaissar <abaisser>, en parlant du feu ) est un pat traditionnel marseillais de poissons, originaire de la Grèce antique. Il se compose d'une soupe de poissons que l'on mange avec des croûtons aillés et tartinés de rouille, de poissons et de pommes de terre.

Plusieurs étymologies sont proposées : provençal, bouiabaisso ou bolhabaissa, impératif signifiant d'abaisser l'ébulliton ; provençal bouipeis peis, bouillir le poisson , du provençal <<qui bout en bas>>, en référence à la cuisson dans un récipient posé près du sol.

Ce ragoût était autrefois réalisé à partir des poissons qui restaient au fond du panier du pêcheur.(invendus ou écrasés)qu'il faisait bouillir et servait sur des croûtons aillés.

Plus tard on a remplacé l'eau par un fond réalisé à partir de poissons de roche.

C'était un plat de pauvres qui est devenu un plat assez onéreux.

A Marseille existe << La charte de la bouillabaisse >>. C'est une recette détaillée pour garder le goût authentique de la bouillabaisse. En effet, des restaurateurs peu scrupuleux  servent sous le nom << de bouillabaisse>>, n'importe quelle soupe de poissons, profitant de l'ignorance des touristes de la vraie nature de ce plat.

Cela est vrai, j'habitais sur le Vieux-Port ,il y a quelques années et certains restaurateurs abusaient des touristes.

Une anecdote :

Un jour de Noël, j'ai fais une bouillabaisse pour le repas. La cousine de ma belle-fille  a épousé un "parisien" qui nous a dit qu'il n'aimait pas  ça car il en avait mangé sur le Vieux-Port dans un restaurant et n'avait pas trouvé ça bon.Nous lui avons dit d'abord de goûter..........Fan de chichourle........d'un peu il mange tout. Rien à voir avec ce que j'ai mangé nous a-til dit.

Il n'y a pas de recettes normalisées mais il faut des ingrédients bien précis pour respecter la tradition.

 

 

Lou pèbre d'aï (poivre d'âne) est un fromage à pâte molle fabriqué dans le Dauphiné en Provence et le Mont Ventoux à partir de lait de chèvre ou de vache. C'est le même que l'on met dans des feuilles de châtaigner.

Son appellation vient de son enrobage d'herbes sèches d'où le nom provençal poivre d'aï , c'est tout simplement de la sarriette (mon herbe préférée avec l'origan).

L'expression vient du fait que cette herbe est très appréciée des ânes et parait-il leur donne une "forme grandiose".

Cela fonctionne t-il avec les hommes ? Je ne pense pas

Cette herbe est utilisée dans les ragoûts, les civets, 

Je l'utilise sur la pizza

Retour à l'accueil

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Daniéla

J'habite un joli coin de Provence au pays des cigales dont je suis originaire. Mamie passionnée de cuisine, vous trouverez au fil des pages, des recettes provençales et d'ailleurs.
Voir le profil de Daniéla sur le portail Overblog